Jamais plus, de Colleen Hoover - Alise se livre

Jamais plus

Autrice : Colleen Hoover
Genre : New Romance
Éditions Hugo
Titre original : It ends with us

Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l’amour peut tout excuser ?

Les gens passent leur temps à se demander pourquoi les femmes ne s’en vont pas. Où sont les gens qui se demandent pourquoi les hommes les maltraitent ? Ce n’est pas sur eux qu’il faudrait plutôt tourner ses reproches ? […] Ne devrait-on pas mépriser davantage son bourreau plutôt que celle qui continue de l’aimer ?

Je n’avais pas particulièrement d’attentes par rapport à ce roman, mais je l’ai dévoré et je l’ai trouvé simplement bouleversant. Je pense que c’est un roman très important. Ce n’est pas une romance à l’eau de rose, mais un roman réaliste, sombre et qui traite d’un sujet grave : la violence conjugale. Il prend aux tripes, il fait mal, mais je pense que c’est important d’avoir ce point de vue, d’une femme qui a vécu dans ce schéma familial et de montrer que non, les femmes battues ne sont pas faibles, et montrer sans filtre cette vérité. Le roman est cru, il y a des scènes d’amour à l’eau de rose mais aussi des scènes très violentes, mais je pense qu’il est important, pour le roman, pour l’auteure et pour les lecteurs que la vérité soit montrée ainsi. Le quotidien des personnes victimes de violences conjugales, la peur, l’hésitation.

En le lisant j’ai été angoissée, stressée, énervée, j’ai eu peur, j’ai failli pleurer, j’ai été bouleversée. Il m’a fait passer par toutes les émotions possibles.

Il est difficile à lire, mais j’avais juste besoin de connaître la suite, et je l’ai lu tellement vite que j’ai à la fois l’impression que tout est passé si vite, mais qu’il s’est passé tellement de choses. Mon esprit est confus après l’avoir fini, il m’a mis dans tous mes états, et je l’ai adoré, et c’est même un coup de cœur. Je le recommande fortement, mais il faut savoir qu’il y a des scènes violentes et choquantes, mais qui sont très importantes à l’histoire, émotions fortes garanties.

Voilà ce que peut faire un simple quart d’heure à quelqu’un. Le détruire. Le sauver.

Si mon avis vous donne envie de lire ce roman et que vous voulez vous le procurer, vous pouvez le commander par le lien ci-dessous afin de soutenir mon blog et je vous dis à bientôt dans de prochains articles !

Jamais plus
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  

N'hésite pas à me partager ton avis dans les commentaires ! :)