les enfants du temps alise se livre

Les Enfants du Temps

Auteur : Makoto Shinkai
Genres : Fantastique – Romance – Drame
Éditeur : Pika
Titre original : 天気の子 – Tenki no Ko

Lors des vacances d’été, Hodaka fugue de son île natale pour se rendre à Tokyo, terre de liberté. Malheureusement, l’immense métropole en apparence pleine de promesses est loin de se montrer clémente avec ce lycéen, qui se retrouve bien vite en difficulté dans ses rues hostiles. Pourtant, un rayon de lumière va percer les nuages, chasser la pluie diluvienne qui s’abat sur la capitale et bouleverser le quotidien de Hodaka… Il s’agit de Hina, une jeune fille douée d’un étrange pouvoir : celui d’appeler de ses vœux le soleil.

Ayant attendu la sortie du film depuis de nombreux mois, il me fallait impérativement aller le voir et également me procurer le roman. Et pour ma part, les deux sont d’énormes coups de cœur. Pour le film, une animation époustouflante à en couper le souffle, des musiques magnifiques et qui correspondent à l’histoire, qui est touchante et pleine d’action malgré un scénario plutôt prévisible, mais sans que ça soit dérangeant.


On parle ici de thèmes importants, l’écologie, les catastrophes naturelles, le changement climatique, mais toujours en restant dans un univers fantastique et sans en faire quelque chose de moralisateur, mais surtout une lecture agréable et qui détend.


Après un tel film, ma seule envie était de me plonger de nouveau dans l’histoire en lisant le roman adapté du film. Certes, il s’agit de la même histoire, mais les deux œuvres nous immergent différemment dans cet univers. L’approche est différente, et donc le ressenti est lui aussi différent également. J’ai beaucoup aimé ma lecture, on peut même dire que j’ai dévoré le livre ! Une fois commencé, je me suis replongée très vite dans cet univers que j’adore. Aucune surprise bien sûr, car j’ai tenu à voir le film avant, et je me suis remémoré toute l’histoire au fur à mesure et j’ai adoré. Le roman plutôt facile à lire, l’écriture est fluide et très agréable.


Les points de vue internes et changeants nous permettent de nous immerger complètement et de nous sentir vraiment dans la peau des personnages.

Pour dire à quel point j’ai aimé, j’ai même lu la postface, alors que je ne lis jamais les postfaces habituellement, mais dans celle-ci, Makoto Shinkai nous raconte comment il s’y est pris pour réaliser le film et écrire le roman, et à quel point la musique joue aussi un rôle très important dans le ressenti vis-à-vis du film, et comment la musique l’a même aidé à comprendre ses personnages et à écrire la fin de l’œuvre. Il nous explique également comment il a adapté le roman afin que, sans les images, on ressente les mêmes émotions escomptées qu’en regardant le film.


Pour résumer, j’ai tout simplement adoré le film, puis me replonger dans les aventures de Hina et Hodaka d’une approche différente avec ce roman. Le film se hisse tout droit parmi mes préférés, et les deux œuvres occupent maintenant une place très importante dans mon cœur.

Ce que tu m’as donné, c’est l’espoir. Un rêve, un lien… Tout ce que je n’avais jamais vu. Et puis l’amour, peut-être. Et surtout, le courage. C’est le courage que tu m’as offert qui me donne la force de courir à cet instant.

Si mon avis vous donne envie de lire ce roman et que vous voulez vous le procurer, je vous invite à passer par ce lien afin de soutenir mon blog et je vous dis à bientôt dans de prochains articles ! 🙂

Les Enfants du Temps: Weathering With You
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  

N'hésite pas à me partager ton avis dans les commentaires ! :)